Elections municipales 2020 – Position des Kolapsonautes

D’aucuns laisseraient entendre que les Kolapsonautes se replient sur eux-mêmes en abandonnant la participation à la vie de la société. C’est bien sûr faux. Outre que l’axe territorial est le troisième volet de l’association (après la recherche de résilience des besoins vitaux et l’apaisement de nos esprits tourmentés par l’Effondrement de notre monde), plusieurs Kolapsonautes se sont investis à l’occasion des élections municipales 2020, dans des listes diverses, à titre personnel, sans ériger l’étiquette de la collapsologie mais en tentant d’alerter toutefois leurs colistiers et les citoyens sur la situation planétaire, et en proposant des actions concrètes à mener en urgence.

Au-delà du succès d’une personne dont on saluera en clin d’oeil l’accession aux responsabilités, c’est plutôt la désillusion qui prédomine, tant notre modèle électif avantage celle ou celui qui chante le plus beau conte et inhibe toutes chances à celle ou celui qui dit simplement la vérité, à savoir qu’il est impératif de changer radicalement nos modes de vie, tout de suite, et que malgré cela, nous allons connaître des mois et des années très difficiles.

Manoeuvres en tout genre, trahisons des amitiés et des valeurs, idéologies passéistes, perte de la neutralité d’associations prétendument apolitiques, participation particulièrement faible des citoyens dans un contexte sanitaire peu engageant, dilution des thématiques de transition ou de résilience dans des unions larges … la liste des “dysfonctionnements” serait longue, nous l’arrêtons ici.

Une autre liste, tout aussi peu enthousiaste, serait d’égrener les titres des articles de presse concernant la situation mondiale : explosion des contamination de Covid 19, pénurie de pétrole avant 2030, 38° au nord de la sibérie entraînant la fonte du permafrost, alerte de l’OMS sur les prochaines pandémies …. la liste serait longue, arrêtons-là aussi ici.

Pour autant, les Kolapsonautes appellent les citoyens, pour celles et ceux qui le peuvent encore, à se prononcer ce dimanche 28 juin, même sans illusion.

Au-delà des contes, nous vous invitons à choisir les candidats qui détruiront un peu moins la biodiversité en stoppant notamment l’artificialisation des sols, qui lanceront des dynamiques de résilience alimentaire, de résilience énergétique, ces résiliences en maillage du territoire, par quartier, en intégrant les habitants au coeur des choix et des réalisations.

C’est dans cet esprit que les Kolapsonautes lancent prochainement les CORA ou Coopérations Opérationnelles Résilientes Autogérées, regroupements à échelle humaine (moins d’une heure à pieds). Il s’agit ici de politique locale, directe et concrète pour les individus souhaitant développer leurs compétences pratiques, leur autonomie et leur intégration au vivant. C’est ainsi que nous pensons être, aujourd’hui et demain des  citoyens qui reprennent leurs destins en main sans attendre une hypothétique impulsion venant d’en haut.

Sur les réseaux

Les commentaires sont clos.